Le tea shop

Niché dans la principauté de Monaco , Le Tea shop est le concept-store incontournable pour les amateurs de thés.
Rencontre avec Sharon à l’initiative de ce projet… 


Dis moi tout sur toi, quel a été ton parcours avant Le Tea Shop Monaco ? 

Après un BAC littéraire avec option art, j’ai fait des études en civilisation et littérature anglaise pour être enseignante. En parallèle je menais des études de musicologie. Je joue de la mandoline. Gravitant autour de mes études, je me suis toujours intéressée aux arts, et à la création d’objets. 

Mon premier projet professionnel a été la création de ma marque de bijoux. Sur Rennes, nous avions une boutique avec cinq créatrices. J’avais un quinzaine de distributeurs en France et en Europe. C’est arrivé à essoufflement car ce n’était pas suffisamment rentable par rapport à l’investissement demandé.

 Suite à cette expérience, j’ai passé un master professionnel de création de projet multimédia, artistique et culturel. J’ai réalisé au cours de ces études un stage dans une boutique de cupcake. C’est peut-être de là que m’est venu l’impulsion pour le projet du Tea Shop. 

Comment est née la boutique ?

La jeune chambre économique de Monaco propose une formation afin d’aider à la création d’entreprise. Mon mari, qui avait un projet dans l’aéronautique, m’a proposé d’y aller avec lui. Assez rapidement, nous nous sommes rendus compte que son projet était très complexe à mettre en place, mais nous avons décidé de continuer les cours.

En s’intéressant à l’offre et à la demande, nous nous sommes rendu compte que d’acheter du thé sur Monaco n’était pas simple. Ainsi, nous avons commencé à penser ce projet de boutique qui revendrait du thé, du matériel spécialisé, de la vaisselle artisanale, des accessoires… Nous avions déjà en tête les ateliers tricots et crochets avec des créatrices locales, les thé-philo et la table d’hôte avec un chef qui cuisinerait autour du thé une fois par mois. Nous mettions un point d’honneur à avoir des thés de qualités, bio ou jardin écologique, ainsi que de faire de la pâtisserie 100% bio. 

A l’issu de la formation, il est possible de présenter un concours de création d’entreprise à la jeune chambre économique. J’ai décidé d’y participer dans la foulée et j’ai été le coup de coeur du jury. Simultanément, j’ai trouvé ce local qui était une énorme opportunité… Ainsi, la boutique est née très rapidement !


As tu modifié le projet en cours de réalisation ? 

Lorsque nous faisions les travaux dans le local, nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas beaucoup d’options de restauration pour le midi. Ca nous semblait une évidence après cette constatation de proposer des repas.
Nous avons du faire appel à des partenaires. Dans un premier temps, nous commandions des sushis mais c’était très complexe à gérer au quotidien. Maintenant, nous travaillons avec Madeleine Badia qui nous livre des repas 100% bio quotidiennement. Je fais également des potages sur place…  

As tu toujours cru en ton projet ?

Je n’ai pas eu de moments de doutes car je suis quelqu’un de très optimiste. Il faut savoir saisir les opportunités quand elles se présentent au bon moment.

Lorsque je suis confrontée aux doutes de personnes trop réalistes ou pessimistes, je reste à l’écoute de leurs conseils sans me décourager. Ca me permet de savoir sur quels points je dois rester vigilante, et j’y réfléchis davantage. Cependant, je reste concentrée sur mes objectifs, je suis une fonceuse. 

Quelle est ta journée type ?

Dès que j’arrive à la boutique, je commence par boire un maté. Par ailleurs, j’ai la chance de travailler avec mon père qui est docteur en pharmacie et passionné des plantes. Ca permet de pouvoir gérer mon planning comme je le souhaite.

Depuis quelques années, j’ai mis en place un temps quotidien pour la méditation, souvent le matin et le soir. Mais, avec la pratique, j’arrive maintenant à le mettre en place dans le bus, dans un moment de stress, dès que c’est nécessaire en somme! Ca a vraiment amélioré ma vie, ça m’a permis de m’apaiser. 

Une anecdote sur ta vie d’entrepreneur ? 

Lorsque nous avons eu l’opportunité du local, j’ai beaucoup entendu que le quartier n’était pas très vivant. Plutôt que de me démotiver, je me suis dis: « Ca va le dynamiser ». 

Ton mantra ! 

Carpe Diem (quam minimum credula postero). 
Vivre au jour le jour sans se préoccuper du lendemain.

Quels sont tes projets personnels sur l’année à venir ?

J’aimerais pouvoir faire plus de yoga. Je me suis également intéressée à l’ayurveda récemment et j’aimerais l’intégrer dans mon quotidien.

Quels sont tes projets professionnels sur les prochaines années ?

Dans l’immédiat, je suis satisfaite de ma situation professionnelle. Je n’exclus aucune opportunité, mais je n’ai pas envie pour le moment de gérer des business. Pour mon équilibre, j’ai aussi besoin de temps libre pour ma famille.

Quelle est ta vision du succès ?

C’est d’avoir la chance d’aller travailler tous les jours avec joie. 

Merci beaucoup à Sharon de m’avoir accordé de son temps, d’avoir répondu à toutes mes questions. 

 

Le Tea Shop
9H – 19H du lundi au samedi
Place des moulins, 98000 Monaco
+377 97 77 47 47 
contact@leteashop.com
http://leteashop.com

 

Envie de papoter ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Après m’être renseignée, voici la réponse de Sharon: « C’est en effet une question prioritaire pour nous à titre personnel et professionnel 😊 Je te confirme que nos thés verts japonais, taïwanais (bio) et coréen ainsi que tous nos thés parfumés bio sont garantis sans pesticides et contrôlés par les services sanitaires des douanes. Certains de nos thés chinois sont sans pesticides (en jardin écologique par exemple, ou sauvages, mais non labellisés « bio »). » Merci, Samantha.