P’tit nous

Nichée dans le quartier du port de Nice, p’tit nous est une boutique de vêtements, de cadeaux et de décorations pour bébés et enfants. Rencontre avec Shirley à l’initiative de ce projet… 

Dis nous tout sur toi , quel a été ton parcours avant p’tit nous ! 

En 4ème, j’ai décidé de sortir du cursus scolaire traditionnel puisque je voulais être décoratrice d’intérieur. J’ai donc commencé par un CAP de couturière d’ameublement. J’ai fait un an à Pierre Sola à Nice, puis trois ans à Carros. Je m’épanouissais réellement dans cette branche. Naturellement, j’ai été très bonne élève. 
Par la suite, j’ai travaillé chez un tapissier décorateur à Nice. C’est grâce à cette expérience professionnelle que je me suis rendue compte que je préférais continuer en tant que couturière plutôt que décoratrice. C’était beaucoup plus gratifiant. 

Puis, j’ai eu différents emplois. j’ai par exemple travaillé en tant que vendeuse à Fashion Gallery.  

Finalement, j’ai travaillé avec mon mari dans un tout autre domaine. Nous gérons des auto-écoles sur Nice. Cette expérience m’a permis d’avoir les bagages nécessaires pour me lancer dans mes propres projets.

 


Comment est née la boutique p’tit nous ? 

Lors de ma 1ère grossesse en 2013, je me suis passionnée de décoration pour enfant en imaginant la chambre idéale pour ma fille. J’ai cousu des tours de lit, des coussins, des petits habits… J’ai également découvert sur Instagram des tas de créatrices françaises talentueuses. Je me retrouvais dans leur univers délicat, tendance et j’appréciais leur savoir-faire. 

A ce moment là, j’ai eu l’idée et la volonté de créer une boutique en ligne p’tit nous. Je proposais à la vente de la décoration et des cadeaux de naissance pour bébés, enfants et jeunes mamans. Après quelques temps, il est devenu difficile de gérer les stocks dans notre maison. D’autre part, les clients me demandaient souvent s’ils pouvaient venir dans une éventuelle boutique. 

En 2015, j’ai ouvert une boutique physique rue de Paris à Nice en collocation avec Anisette design. Bien que nos univers soient cohérents et proches, les clients avaient beaucoup de mal à comprendre le concept. Par exemple, ils me demandaient régulièrement si je faisais du dépôt-vente. 

En 2017, je suis passée devant ce local, rue cassini. Deux jours plus tard, les papiers étaient signés, sans avoir fait aucune étude de marché. La boutique p’tit nous d’aujourd’hui était lancée. 


As tu dû modifier tes ambitions en cours de réalisation du projet ? 

A mon grand regret, je revends de moins en moins de décorations. En effet, les grandes enseignes plagient régulièrement les petites créatrices en bradant les prix. Je ne peux malheureusement pas rivaliser. 

Toutes les créatrices avec qui je collaborais sont en procès pour défendre leurs créations. C’est vraiment un crève-coeur pour moi.

 

As tu une petite manie ou une habitude insolite à laquelle tu es attachée ?

J’ai la chance que la boutique soit située dans le petit marais niçois, j’en profite pour boire mon café dans le quartier tous les matins avant d’aller au travail. Souvent, je vais au deli bo. Ce moment me permet de me poser, de commencer la journée dans de bonnes conditions. 

 

  

 

Sur les dernières années, quel nouveau comportement, état d’esprit, croyance ou discipline a le plus amélioré ta vie ?

Cette année, j’ai appris la maladie d’un de mes proches. Cela m’a enseigné d’extraire le positif dans chaque situation, notamment lors des moments éprouvants.  J’essaie au quotidien de ne plus m’apitoyer sur mon sort, en tout cas pas pour des petits tracas. 

 

Sur les dernières année, à quoi as tu su dire non avec d’avantage d’assurance ou de facilités ?

Je sais maintenant dire « NON » à mon mari pour trouver un meilleur équilibre dans les tâches quotidiennes. 


Quels sont les bons conseils que tu donnes pour habiller un bébé ? 

Il faut choisir des vêtements pratiques, de bonne qualité. Je fais très attention à choisir des bodys avec des pressions à l’entrejambe pour aider les parents lors du change. Les leggings, pantalons ont des cordons d’attache pour facilité l’autonomie de l’enfant. 

J’essaie de faire ma sélection de manière à associer le pratique avec l’esthétique. 

 

Ton mantra ! 

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. 

  

Quels sont tes projets personnels sur les trois années à venir ?

J’aimerais beaucoup me libérer plus régulièrement du temps rien qu’à moi. Je rêve d’un soin, d’un moment pour me faire chouchouter. 

Je souhaiterais aussi me remettre au sport. C’est vraiment important pour moi d’avoir une activité qui permette de me poser, de me recentrer sur moi. 

Quels sont tes projets professionnels sur les trois années à venir ? 

J’aimerais changer de local pour avoir plus de place. Le rêve se serait de créer un espace plus intime dans lequel les mamans puissent allaiter ou donner le biberon, et y installer une table à langer. 

J’envisage aussi d’ajouter un coin avec une machine à café, et un frigo afin que les parents puissent se sentir comme à la maison. J’ai des clients qui restent parfois 1H dans la boutique. Ce serait top que p’tit nous devienne un lieu familial de rencontres. 

Quelle est ta vision du succès ? 

Une journée de succès, c’est une journée durant laquelle j’ai été épanouie. 

Merci beaucoup à Shirley de m’avoir accordé de son temps et d’avoir répondu à toutes mes questions. 

 

P’tit nous
10h à 12h 30 & de 14h à 18h00 du mardi au samedi
8 rue Cassini, 06300 Nice
contact@ptitnous.com
07 64 09 18 30
http://www.ptitnous.com

Envie de papoter ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. une jolie adresse notee dans mes carnets et j’espere partager cette visite avec ma partner in crime et jeune maman Deborah fan de petites merveilles et mignoneries@bouclette2305