The healer

Niché dans le quartier du centre ville de Nice, The healer est un bar à jus et une cantine de nutrition saine et végétale. C’est aussi une épicerie où vous pourrez trouver une large de gamme de compléments alimentaires et protéines végétales destinées aux sportifs. Rencontre avec Fred à l’initiative de ce projet… 

Dis nous tout sur toi , quel a été ton parcours avant The healer ! 

Depuis mon enfance, j’ai toujours été passionné par la santé et le sport. Je m’imaginais pharmacien, kinésithérapeute pour sportif, ou même sportif de haut niveau en VTT.

Après l’obtention de mon BAC S, j’ai hésité entre la FAC de Médecine et la FAC de sport. J’ai tout de suite préféré cette filière sportive. Malheureusement au cours de la 1ème année de fac de sport,je me suis fracturé la jambe un mois avant les partiels. J’ai décidé de mettre en pause mes études. Puis, j’ai travaillé pendant 3 ans dans des magasins de sport en tant que vendeur. 

En 2010, j’ai décidé de partir en Nouvelle Zélande. j’y ai vécu pendant 7 mois. J’ai bossé dans un magasin de vélo.  C’était vraiment une expérience extraordinaire ! 

Lorsque je suis revenu sur la côté d’Azur, à Nice, j’ai travaillé dans l’hôtellerie à Monaco  (Buddha bar, Hôtel Hermitage, Monte Carlo Beach). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment est né The healer ? 

Mon hygiène de vie en Nouvelle Zélande, ainsi qu’à mon retour en France, était vraiment néfaste pour ma santé. Je sentais petit à petit mon niveau d’énergie diminuer, et je déclarais des problèmes de santé. 

En 2015, je souhaite arrêter  de prendre des médicaments pour mon reflux, je commence à chercher des solutions alternatives. Je m’intéresse aux différents types de nutrition. j’ai choisi de devenir végane du jour au lendemain. Très rapidement je n’ai plus eu de douleur, et surtout j’ai retrouvé toute mon énergie. J’ai aussi eu de meilleures performances lors de mes compétitions sportives. Suite à mon expérience, et à celles d’autres sportifs de haut niveau devenus véganes, j’ai la volonté de faire partager et de démocratiser mon nouveau mode d’alimentation. 

Au cours, d’une longue sortie à vélo, j’ai commencé à réfléchir à mon projet. Initialement, je voulais créer une épicerie sportive qui aurait proposé des compléments alimentaires végétaux, des barres énergétiques ainsi que des aliments spécifiques… Je me suis lancé dans une étude de marché et un business plan avec l’aide d’un ami qui sortait d’une école de commerce. Assez rapidement, je me suis rendu compte qu’ajouter un bar à jus, pressés à froid, m’aurait permis de rendre le lieu plus convivial. En 06/2016, The healer a ouvert avec une épicerie sportive ainsi qu’un bar à jus et smoothies. 

Dans un second temps, j’ai ajouté au concept une formule déjeuner composée de salades, soupes et tartines. Je réalise des plats équilibrés, sains et véganes. Je travaille depuis peu avec Deliveroo pour pouvoir livrer dans tout le centre de Nice. 

 

Sur les cinq dernières années, quel nouveau comportement a le plus amélioré ta vie ?

Lire ! Je lis beaucoup de livres de développement personnel, d’autobiographie de sportifs et évidement d’entreprenariat. 
Je viens de m’abonner à Audible, ça me permet d’écouter des livres en travaillant.  

Les 3 livres que tu conseilles  ?

  • L’ultra marathon pour la vie de Rich Roll 
  • People over profit de Dale Partridge
  • Les quatre accords toltèques de Don Miguel 

 

 

 De quelle façon un échec a préparé pour toi le terrain d’un succès ultérieur ?

Suite à mon état de fatigue et mes problèmes de santé en 2015, je me suis questionné sur mon mode de consommer, de vivre et de m’alimenter. J’ai ainsi découvert tout un lifestyle que je trouvais plus proche de mes idéaux. Cela m’a permis de comprendre que les protéines animales ne sont pas les meilleures protéines. Il est tout à fait possible de consommer des protéines végétales qui sont plus adaptées à nos besoins. 

 Quels conseils donnerais-tu à un(e) étudiant(e) motivé(e) qui s’apprêterait à entrer dans la vie ?

Je pense qu’il faut aller dans une branche qui nous anime, qui nous fait vibrer. Le risque de suivre une filière sans conviction c’est d’arrêter à la moindre difficulté. Faites ce que vous aimez.
Et ne pas hésiter à partir à l’étranger, ça change les perspectives d’une vie.

Ton mantra ! 

Fuel by plant. 

 

 QUELS SONT TES PROJETS PERSONNELS SUR LES TROIS ANNÉES À VENIR ?

Je viens de créer un club de running The Healer. Ce sera une groupe de personnes avec lesquelles nous irons courir tous les mercredi soir à 18H30 pendant une petite heure. 

Je manque de temps pour faire du VTT depuis l’ouverture de The Healer. Je me suis mis au running. J’ai pour objectif de passer en dessous des 40min au 10km dans l’année, et de faire un semi-marathon.

QUELS SONT TES PROJETS PROFESSIONNELS SUR LES TROIS ANNÉES À VENIR ? 

J’aimerais bien soit avoir un local plus grand car actuellement je manque de tables pour permettre à tous mes clients de manger sur place. Sinon, je suis également enthousiasmé à l’idée d’ouvrir d’autres locaux pour pouvoir quadriller la ville. 

L’idée de départ était de rendre ce type d’alimentation plus accessible. C’est pourquoi c’est primordial à mon sens de pouvoir accueillir toutes les personnes qui le souhaiteraient. 

QUELLE EST TA VISION DU SUCCÈS ?

Le succès c’est la liberté d’exercer le travail qu’on souhaite, d’organiser son temps comme on en a envie,  tout en étant entouré par les personnes que l’on apprécie. 

 

Merci beaucoup à Fred de m’avoir accordé de son temps et d’avoir répondu à toutes mes questions. 

 

The Healer 
16 Boulevard Jean Jaurès, 06300 Nice
10H – 18H du mardi au samedi 
Instagram The Healer
https://www.thehealer.fr

Envie de papoter ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *